Vœux du nouvel an

1er janvier 2015

 

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, alors que nous accueillons le début du printemps de l’année 2015, "770ème anniversaire de la naissance de Nikkô Shônin", je souhaite une Bonne Année à tous les croyants du Hokkekô de la Nichiren Shôshû à travers le monde !

Au début de cette année, avec les moines résidents dans les pays d'outre-mer et les croyants du Hokkekô de la Nichiren Shôshû à travers le monde, je tiens à célébrer le Nouvel An du " 770ème anniversaire de la naissance de Nikkô Shônin" en faisant la promesse de réaliser l'unité entre le clergé et les pratiquants dans l'esprit des corps différents animés du même cœur et de progresser avec zèle dans la promotion de la paix dans le monde et la réalisation de la vaste propagation.

L'année dernière, confirmant l'importance de "l’année de l’accomplissement de shakubuku" tous les moines et les croyants de la Nichiren Shôshû du monde ont mené shakubuku de toutes leurs forces, suivant les orientations de soixante-huitième Grand Patriarche Nichinyo Shônin. En conséquence, non seulement les chapitres du Hokkekô au Japon, mais aussi de nombreux chapitres et organisations dans les pays d'outre-mer ont réalisé leurs objectifs de shakubuku.

Cette année, forts des résultats de shakubuku accomplis pendant ces cinq dernières années, nous célébrerons dans la joie la grande cérémonie commémorant la naissance de Nikkô Shônin et, en même temps, nous sommes conscients de l’importance de cette année, nouveau départ vers l’objectif suivant, la construction d’un Hokkekô de 800 000 membres pour le 800ème anniversaire de la naissance de Nichiren Daishônin.

Je souhaite que vous vous concentriez d’abord sur la conclusion avec succès de la cérémonie commémorant le 770ème anniversaire de la naissance de Nikko Shônin, puis, dans le même élan, que vous preniez un départ en force vers l’objectif suivant de réaliser un Hokkekô de 800 000 membres.

Cette année a été dénommée : « Année de l'engagement vers 2021 ».

Reprenant à son compte cette orientation, le département d’outre-mer a fixé les trois thèmes de pratique suivant :

  1.  Être la force motrice de shakubuku sur la base de Gongyô et de la récitation de Daimoku.
  2. Participer aux cérémonies de Okô en s'y invitant mutuellement.
  3. Former des personnes compétentes par la participation à Tozan.


1. Être la force motrice de shakubuku sur la base de Gongyô et de la récitation de Daimoku.

Gongyô et la récitation de Daimoku constituent la base de notre pratique. Grâce aux pouvoirs de la foi et de la pratique fondés sur la pratique assidue de Gongyô et Shôdai (récitation de Daimoku) sans pensées distraites, vous réaliserez infailliblement vos objectifs de shakubuku. Puis, déployant encore plus votre énergie, vous œuvrerez à shakubuku dans la perspective de réaliser un Hokkekô de 800 000 membres pour le 800ème anniversaire de la naissance de Nichiren Daishônin.


2. Participer aux cérémonies de Okô en s'y invitant mutuellement

Afin d’exprimer notre gratitude envers la bienfaisance des trois trésors de l’ensemencement et pour établir une foi solide en écoutant la doctrine enseignée par les moines, nous devons participer aux cérémonies d’Okô en nous encourageant mutuellement.

Il faut alors profiter de l’occasion pour organiser des réunions entre les moines et les croyants, ou entre les croyants entre eux au temple afin d’avoir des discussions sur des sujets tels que la promotion des activités pour mener shakubuku, la formation des membres du Hokkekô et la planification des pèlerinages de Tozan. J’espère que ce sera d’excellentes occasions pour mener des activités productives.

3. Former des personnes compétentes par la participation à Tozan


Faire le pèlerinage de Tozan au Temple principal est une excellente occasion dans notre pratique d'accumuler de grandes œuvres et vertus. Tous les membres, y compris les nouveaux croyants du Hokkekô, seront en mesure de renforcer leur conviction et d'établir leur propre foi ferme à travers les expériences de Tozan.

Ainsi, la promotion des pèlerinages au Temple Principal est une activité importante dans chaque pays. Je vous prie d’encourager les croyants, en particulier ceux qui ne sont jamais allés au Tozan, à participer à un pèlerinage au Temple Principal.

J’espère que vous déploierez une nouvelle énergie vers la vaste propagation dans chaque pays en respectant les points pratiques ci-dessus pour cette année.

Dans le Traité sur le véritable aspect des dharmas, Nichiren Daishônin écrit :

« Dans l'époque de la Fin du Dharma, il n'y a pas de différence entre ceux qui propagent les cinq caractères de Myôhôrengekyô, qu'ils soient hommes ou femmes. Sans l'avènement du Bodhisattva jailli de la Terre, ils ne pourraient pas réciter le Daimoku. Bien que moi, Nichiren, seul, ait récité pour la première fois Nam Myôhôrengekyô, deux, trois, puis une centaine de personnes ont commencé progressivement à le réciter et à le propager ».

Pour sa part, Nikkô Shônin déclarait dans ses Articles testamentaires :

« Ah ! Qu’il est rare pour les êtres vivants de rencontrer l’enseignement du Bouddha ! Aussi rare que de rencontrer la fleur d'Udumbara, qui fleurit seulement une fois tous les trois mille ans, ou pour la tortue borgne de trouver un morceau de bois percé d’un trou lui conviendrait parfaitement. Ces paraboles, cependant, ne sont pas encore suffisantes. Aujourd'hui, en raison de notre très profond lien karmique, nous avons heureusement pu rencontrer ce sutra ».

Grâce à notre profonde relation avec Nichiren Daishônin dans les existences antérieures, nous, en tant que féaux des Bodhisattvas jaillis de la Terre, nous gardons et propageons les cinq caractères de Myôhôrengekyô dans cette vie présente.

Si nous nous consacrons aujourd’hui à shakubuku sur la base des orientations du Grand Patriarche Nichinyo Shônin pour réaliser la vaste propagation du Dharma correct, c’est que nous sommes en train d’accomplir la mission qui nous a été confiée par Nichiren Daishônin.

Je vous demande de toujours garder ce point à l'esprit et de propager vigoureusement l'enseignement en vous efforçant tous les jours dans la foi et la pratique.

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, qui dans tous les pays du monde gardez et pratiquez avec foi le Dharma correct, travaillons ensemble à la propagation du bon Dharma cette année, avec une foi forte, fondée sur l'unité des moines et des pratiquants, en suivant les orientations du Grand Patriarche Nichinyo Shônin.

Je termine mes vœux pour la nouvelle année en priant du fond du cœur pour votre bonheur et la progression de la vaste propagation dans tous les pays du monde.

Le 1er janvier 2015

Gyôyû Urushibata

Directeur du département d’outre-mer

Nouvelles publications

Le Bouddhisme de l’École Fuji n° 125

Sermon du Grand Patriarche sur le chapitre Durée de la vie

Enfin, la véritable signification de Nam Myôhôrengekyô  enseignée par Nikken Shônin

Visiter

Depuis le 18/09/2014