Soka Gakkai, hier et aujourd’hui

Ce qui détruira la Soka Gakkai n’est pas tant les critiques que l’on peut émettre de l’extérieur, mais bien ses propres contradictions.

Voici un petit rappel des professions de foi formulées par ses cinq premiers présidents. On s'aperçoit qu'étrangement, aujourd'hui, les responsables et les membres de la Soka Gakkai récitent en chœur et font l'exact contraire de ces précieuses directives.

 

Déclarations de Tsunesaburo Makiguchi, premier Président de la Soka Gakkai

Doctrine

Comment des gens comme nous, avons pu prouver, comme une loi infaillible, que nous pouvons mener une vie quotidienne dans le plus grand bien ? Pour comprendre cela, il faut savoir que le seul Dharma ésotérique, autrement dit le Dharma merveilleux, enseignement ultime du bouddhisme a été transmis uniquement au temple Taisekiji de la Nichiren Shôshû.

(“Daizen Seikatsu Jisshoroku

[“Démonstration des preuves actuelles sur la vie quotidienne dans le grand bien ”],

Rapport de la 4ème réunion générale, p. 13)

Détermination

À tous les égards, nous voulons servir et suivre la doctrine du Taisekiji de la Nichiren Shôshû, qui a été correctement transmise par le Deuxième Grand Patriarche Nikkô Shônin. Nous voulons ensuite mener notre vie de grand bien en pratiquant le bouddhisme pour nous-mêmes et pour autrui afin que nous puissions contribuer à la réforme de l'éducation au Japon.

(“Daizen Seikatsu Jisshoroku

[“Démonstration des preuves actuelles sur la vie quotidienne dans le grand bien ”],

Rapport de la 5ème réunion générale, p. 13)

 *****

Déclarations de Jôsei Toda, 2ème Président de la Soka Gakkai

Doctrine

La religion qui s’est perpétuée correctement dans une lignée ininterrompue de plus de six cents ans, depuis l'époque de Nichiren Daishônin, est la Nichiren Shôshû (...) Nous expérimentons jours et nuits par notre pratique, que ce bouddhisme est l'enseignement qui nous mènera vers le véritable bonheur.

(Cours de Jôsei Toda)

Détermination

Tant que nous ne faisons pas Tozan au Temple principal et prions directement le Dai Gohonzon, nous ne pourrons jamais développer la vraie foi (...) Je veux établir un projet pour que le plus de membres possible fassent Tozan au Temple Principal.

(Œuvres complètes de Jôsei Toda)

Nous sommes comme les tireurs de pousse-pousse menant les personnes ignorantes vers la voie correcte. Lorsque nous rencontrons des gens plongés dans la confusion, nous les mettons dans notre pousse-pousse et les amenons directement au Dai-Gohonzon ; telle est la seule mission de la Soka Gakkai. Que quelqu’un pénètre ou non dans une mine d'or pour y trouver un trésor est le résultat de sa foi. La vénérable mission de la Soka Gakkai est seulement de guider les gens vers le trésor, autrement dit le Dai Gohonzon.

(Cours de Jôsei Toda)

 *****

Déclarations de Daisaku Ikeda, 3ème Président de la Soka Gakkai

Doctrine

Il va sans dire que le cœur essentiel de la Nichiren Shôshû Soka Gakkai est le Dai Gohonzon du Kaidan de la doctrine originelle, objet suprême de vénération dans le monde entier. Ce Dai Gohonzon est solennellement enchâssé au Taisekiji de la Nichiren Shôshû. L’héritage du Dharma a été transmis de Nichiren Daishônin au deuxième Grand Patriarche Nikkô Shônin, au troisième Grand Patriarche Nichimoku Shônin et à tous les grands patriarches successifs. Aujourd’hui, l'ensemble de l’héritage a été transmis au Soixante-septième Grand Patriarche Nikken Shônin. Par conséquent, je vous demande d'étudier le bouddhisme, d'approfondir votre foi et de vous efforcer vigoureusement pour kôsen-rufu dans chaque pays et chaque région, dans un esprit élevé, en suivant les directives de l'actuel Grand Patriarche, qui perpétue la tradition et la doctrine de la Nichiren Shôshû.

     (Kosen-rufu et la vie quotidienne, vol. 1, p.131)

Le point fondamental de la Nichiren Shôshû est la transmission vitale du Dharma confié à la personne unique. Respecter le Grand Patriarche qui a hérité de la transmission vitale est l’attitude que doivent avoir les moines et laïcs. Si nous échouons sur ce point, tout ira mal. Je suis convaincu que la Soka Gakkai prospérera pour toute l'éternité, du fait qu’elle a fidèlement suivi les grands patriarches successifs.

(Idem supra)

Détermination

Le dojo fondamental est le Taho Fuji Dainichirenge-zan Taisekiji où le Dai Gohonzon du Kaidan de la doctrine originelle, objet suprême de vénération dans le monde entier, est enchâssé. La personne qui a hérité du siège de la Loi est le Souverain du Dharma Nikken Shônin. En tant qu’organisation laïque de la Nichiren Shôshû, la mission de la Soka Gakkai réside dans l’établissement des fondations pour la culture et la paix, liant le bonheur individuel et la paix mondiale fondés sur le Dharma correct, pour la réalisation de la paix éternelle de l'humanité, en suivant les directives du Grand Patriarche.

(Idem supra)

Cependant, nous ne devons pas oublier les points suivants représentant notre ferme conviction. Ce sont: 1) Le Dai Gohonzon des trois grands Dharmas ésotériques est le noyau essentiel de toutes choses; 2) Nous devons apprendre les traditions et doctrines de la Nichiren Shôshû, sous la direction du Grand Patriarche; 3) Sur la base de ces deux éléments, la Soka Gakkai doit développer ses activités pour kôsen-rufu.

(Idem supra)

*****

Extraits de l’article de la Soka Gakkai intitulé “Éléments de bases de l’étude du bouddhisme”, publié le 30/06/1978

1) Le terme "maître éternel" a été utilisé dans certains cas en référence au président. Cette expression a été utilisée pour indiquer la relation profonde entre le maître et ses disciples. Toutefois, cette expression était un peu trop excessive. Dans la Nichiren Shôshû, le maître éternel désigne Nichiren Daishônin. Ainsi, nous n’utiliserons plus jamais cette expression à l'avenir.

(Seikyô Shimbun, 30 Juin 1978)

Dans la Nichiren Shôshû, le terme "grand maître" se réfère à Nichiren Daishônin, ainsi qu’à Nikkô Shônin en termes généraux et spécifiques. Par conséquent, nous ne devons pas utiliser ce terme pour désigner le premier président [de la Soka Gakkai] à l'avenir.

(Idem supra)

2) L'expression ou les mots qui impliquaient la transmission vitale dans la relation de maître à disciple entre le premier président Makiguchi et le deuxième président Toda était l'expression d'un aspect reflétant la détermination et la promesse entre le maître et le disciple et de leur pratique réelle pour la réalisation de Kôsen-rufu.

(Idem supra)

*****

Déclarations de Hiroshi Hôjô, 4ème Président de la Soka Gakkai

Doctrine

Je entendu dire que certaines personnes se comportent et parlent comme si elles niaient l’héritage du Dharma transmis à la personne unique, en ce qui concerne le Grand Patriarche Nikken Shônin. Cependant, comme nous l’avons promis, nous sommes déterminés à protéger le Grand Patriarche Nikken Shônin quoi qu’il advienne et à mener à bien la noble mission de la Soka Gakkai, qui est de strictement protéger le Temple Principal.

(Dai Byakurenge, Janvier 1981)

Il est bien sûr étonnant que la voie permettant d’expier le karma négatif de chacun et d’atteindre le vrai bonheur ait été ouverte dans le monde entier dans un si court laps de temps. Ce n’est en fait que grâce à l'infinie et profonde compassion de Nichiren Daishônin, le Bouddha originel et le pouvoir absolu de la loi du Dai Gohonzon. C’est également dû à la compassion des grands patriarches successifs de la Nichiren Shôshû. Nous devons leur exprimer notre profonde gratitude pour cela.

(Dai Byakurenge, Mai 1981)

Détermination

En 1952, la Soka Gakkai a acquis le statut juridique de société religieuse indépendante. Dès sa création, nous avons promis à la Nichiren Shôshû de nous conformer à trois principes fondamentaux: 1) Tous les convertis se joindront à la congrégation d'un temple local; 2) Tous les membres doivent respecter les doctrines du Taisekiji, temple principal de la Nichiren Shôshû; 3) Tous les membres doivent protéger les trois trésors du Bouddha, du Dharma, et du moine. Depuis lors, sur la base de ces trois principes fondamentaux, la Soka Gakkai a fait des efforts pour protéger le temple principal et progresser vers la réalisation de Kôsen-rufu.

   (Seikyo Shimbun, Novembre 1978)

Il va sans dire que kôsen-rufu, notre plus cher désir, consiste à enseigner aux gens dans le monde entier le Dharma correct et la rectitude de la Nichiren Shôshû.

     (Dai-Nibyakurenge, Juin 1979)

Chaque membre de la Soka Gakkai doit prendre à cœur les vastes orientations données par le grand Patriarche Nittatsu Shônin au cours de sa vie, faire des efforts concertés pour établir une unité idéale entre les moines et les laïcs, sous la direction du soixante-septième Grand Patriarche Nikken Shônin, et se consacrer à la pratique, dans la perspective de la réalisation de Kôsen-rufu, vœu de Nichiren Daishônin. Progressons dans un esprit élevé, sur le grand chemin de la pratique réelle pour propager le Dharma correct, fondés sur la conviction que c’est le moyen de rembourser notre dette de reconnaissance envers la grande compassion du Nittatsu Shônin.

     (Dai-Byakurenge, Septembre 1979)

*****

Déclarations de Einosuke Akiya, 5ème Président de la Soka Gakkai

Doctrine

Il est indéniable que Nichiren Daishônin a établi le Dai Gohonzon du Kaidan de la doctrine originelle le 12 Octobre de la deuxième année de Kôan (1279) et l’a dédié à toutes les personnes dans la période de la Fin du Dharma afin de leur permettre d’obtenir l’éveil.

     (Dai-Byakurenge, Février 1956)

Le Dai-Gohonzon des Trois grands Dharmas ésotériques a été correctement et purement transmis de Nichiren Daishônin à Nikko Shônin, puis à Nichimoku Shônin, jusqu'à notre Soixante-sixième Grand Patriarche Nittatsu Shônin. En dehors du Taisekiji, temple principal de l’Ecole Fuji, ni le Dai Gohonzon, ni le Daimoku ni même la Nichiren Shôshû ne peuvent exister.

     (Quarante-huit questions concernant la Soka Gakkai)

Détermination

La Soka Gakkai est la plus pure organisation laïque de la Nichiren Shôshû. C’est parce qu’elle embrasse et révère le Dai Gohonzon de Nichiren Daishônin, fait des efforts sincères pour suivre les Grands Patriarches successifs, et protège la Nichiren Shôshû. Les présidents successifs de la Soka Gakkai ont déclaré que le service au Temple Principal est le principe fondamental de la Soka Gakkai.

(Idem supra)

Commentaires: 2 (Discussion fermée)
  • #1

    Reynalda Billiot (dimanche, 22 janvier 2017 12:03)


    Good respond in return of this question with real arguments and telling all regarding that.

  • #2

    Zenobia Mullins (lundi, 23 janvier 2017 06:11)


    For latest information you have to pay a quick visit world-wide-web and on internet I found this site as a best website for most recent updates.

Nouvelles publications

Le Bouddhisme de l’École Fuji n° 125

Sermon du Grand Patriarche sur le chapitre Durée de la vie

Enfin, la véritable signification de Nam Myôhôrengekyô  enseignée par Nikken Shônin

Visiter

Depuis le 18/09/2014