Mise au point sur le blog

La grenouille au fond du puits ne connaît pas la mer

Un homme qui a détourné la foi que portaient des millions de personnes envers les trois trésors pour se l’approprier, faussant la signification des textes bouddhiques pour conforter ses seules gloire et honneur, inculquant à ses adeptes de fausses rumeurs, des calomnies et des mensonges sur les moines de la Nichiren Shôshû, s’opposant ainsi non seulement à l’œuvre et à l’esprit de ses prédécesseurs, Messieurs Makiguchi et Toda,  mais à trois mille ans d’histoire du bouddhisme, ne présente aucun intérêt.

Ses adeptes non plus, qui le suivent aveuglément sans se poser la moindre question, reprenant à leur compte des répliques apprises par cœur, des interprétations « sur mesure » des Écrits de Nichiren Daishônin et jugeant le clergé de la Nichiren Shôshû comme on leur a dit de faire, ne faisant même pas la démarche de se renseigner auprès des intéressés, comme si, dans un procès on n’écoutait que l’accusation et condamnait sans écouter la défense, ne valent pas la peine qu’on s’arrête sur eux. Ils sont comme des grenouilles au fond d’un puits.

Pourtant, parmi eux, des membres dotés d’esprit de recherche et refusant le culte de la personnalité voué à Daisaku Ikeda, se doutant que l’enseignement de Nichiren Daishônin était vrai, mais pas comme l’enseigne la Soka Gakkai nous ont contactés.

C’est pour eux que dans mon blog, j’ai parlé de l’histoire de la Soka Gakkai et de ses déviations, de la personnalité de son président d’honneur. Nous avons pu ainsi nouer un dialogue ouvert, sincère et respectueux. Certains d’entre eux nous ont rejoints et en sont fort aise, d’autres non. C’est leur choix. Au moins, ils ont fait la démarche.

Or, ces derniers temps, le blog est accaparé par des commentaires arrogants, méprisants et pour tout dire, violents de la part de membres de l’appareil, pontifiants, uniquement à l’écoute d’eux-mêmes et de ce qui vient « d’en haut », autrement dit de personnes à qui il n’est pas destiné, l’envahissent.

Pour cette raison, j’ai décidé de supprimer la possibilité de laisser des commentaires, afin de laisser intacte la dignité du site tout entier.

Que feront, dès lors, les membres honnêtes qui cherchent à se renseigner sincèrement, me direz-vous ? Et bien, conformément au principe bouddhique des causes et des conditions (因緣 jp. innen), le blog étant la condition, s’ils ont la cause en eux, ils trouveront le moyen de nous contacter et de retrouver la voie correcte vers la bouddhéité.

Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.

Nouvelles publications

Le Bouddhisme de l’École Fuji n° 125

Sermon du Grand Patriarche sur le chapitre Durée de la vie

Enfin, la véritable signification de Nam Myôhôrengekyô  enseignée par Nikken Shônin

Visiter

Depuis le 18/09/2014